J’ai donc rédigé une lettre, et je l’ai d’éposée

le 28/10/2019

 

Cher Monsieur,

 

Hier, 27 octobre 2019, en rentrant de****** vers midi ou midi et demi, je marchais dans la rue avec mon croisé setter et doberman de 8 ans en laisse et à mes pieds, de mon côté gauche, car c’est ainsi qu’on éduque les chiens généralement à marcher au pied, côté gauche, quand on est droitier, c’est une question d’avoir la main droite libre. Comment je sais cela ? Je devais être éducatrice canine professionnelle, j’ai eu des malinois, bull terrier, beaucoup de chiens, le plus gros faisait 55 kilos, le plus petit 3 kilos. J’ai même été famille d’accueil pour des chiens catégorisés après que des gens aient été incapables de bien les traiter pour ne pas le rendre agressifs, et rattraper leur éducation, comme pour celui qui nous agressé ce jour-là, hier, 27/10/2019.

 

Je marchais du côté droit de la rue, puisque c’est le seul côté où les piétons peuvent passer sans danger dans la rue du*****, celle en prolongement de la rue *****, en direction de la rue ******.

 

Je passais à pas rapides, parce que j’ai un chien énergique, c’est comme ça un chien de chasse comme le setter, (et c’est la race marqué sur sa carte d’identification « croisé setter ») en écoutant de la musique au casque. Un portail était ouvert de l’autre côté de la rue, à ma gauche. Un yorkshire en est sorti en aboyant agressivement et en fonçant tout droit sur mon chien et moi, en traversant la rue sans même regarder ce qu’il y avait autour. Heureusement, aucune voiture ni moto ni cycliste ne passait. Je l’ai vu arriver et j’ai demandé à son propriétaire derrière le portail grand ouvert de garder son chien, ce qu’il a été incapable de faire, il a dû courir après pour l’attraper. Heureusement, il n’y avait toujours aucun véhicule dans la rue.

 

Mon chien n’a pas apprécié de se faire agresser de la sorte, j’ai dû le maîtriser pour éviter un accident, et j’avais demandé bien avant au Monsieur que je voyais arriver en même temps avec le chien agressif de le retenir pour éviter tout drame. Cet homme a finalement réussi à attraper son chien qui courait après nous, et non pas le rappeler à lui comme tout chien bien éduqué, puis est passé à travers son portail grand ouvert. Je suis partie, mais il a jugé bon de faire demi-tour pour me crier dessus. Il est revenu avec son chien dans les bras qui continuait à aboyer méchamment, j’ai dû encore retenir mon chien, surtout que l’homme était lui aussi très agressif alors que je lui avais simplement demandé de garder son chien avec lui.

 

Il s’est mis à me hurler dessus que mon chien devait porter une muselière et a dit « Je vais téléphoner à la police. »

 

Je souhaite signaler à cet homme qu’un chien, et quelle que soit la catégorie, est absolument interdit sans laisse et en liberté dans la rue.

 

Ensuite, je souhaite signaler qu’un croisé setter et doberman n’est pas catégorisé, du tout, et n’a aucune obligation de porter une muselière.

 

Enfin, j’aimerais signaler à ce Monsieur qu’un chien ça s’éduque correctement et quelle que soit sa taille, parce quand on se fait attaquer par un yorkshire qui traverse toute la rue en fonçant sur nous, c’est quand même un comble alors qu’on ne cherche aucun ennui et que notre chien est parfaitement stable et a suivi de très longs cours privés d’éducation canine.

 

Un chien garde son maître et son territoire très souvent, c’est son rôle, alors c’est au maître de savoir composer avec cette réaction canine, Monsieur, et vous ne faites pas exception à cette règle parce que votre chien est petit.

 

Parce que c’est votre maison de l’autre côté du trottoir ne vous donne pas le droit de garder votre chien en liberté le portail grand ouvert quand ce chien peut provoquer des accidents.

 

Quand on ne distingue pas un chien de 20 kilos croisé doberman et setter, lévrier d’un Pitbull, American Staff, Mastiff, Rottweiler, ou Tosa, c’est sûr, on devient un danger public avec un mini yorkshire qu’on est incapable de maîtriser et qui attaque les chiens éduqués.

 

Le comportement de votre chien est extrêmement dangereux, parce que oui même un yorkshire peut mordre un enfant, provoquer un accident en déboulant dans la rue à toute vitesse comme ça, il y a des voitures et des cyclistes, Monsieur, aussi.

 

En plus vous ne connaissez pas la loi, alors il serait temps d’arrêter d’agresser quand on est en tort. Merci, parce que la prochaine fois, c’est moi qui téléphone à la police et vous qui vous prenez une amende, moi qui repart tranquille.

 

Votre york, vous le gardez chez vous, merci, ou vous le mettez en laisse.

 

CE QUE DIT LA LOI

 

Les chiens et la laisse dans les lieux publics

Il nous arrive souvent de voir des maîtres laisser librement leur chien gambader durant la promenade dominicale. Ils nous est aussi presque à tous arrivé de voir, ou même, d’être confronté à une morsure, une agression ou tout autre problème causé par un chien trop énergique, fougueux ou amical.

 

Mais que dit le législateur ? Qu’elle sont les obligations du maître quand celui-ci sort son compagnon dans l’espace public ?

Loi N° 83.629 du 12 juillet 1983

 

Dans les lieux publics, ou ouverts au public, les chiens doivent être tenus en laisse.

 

Arrêté du 31 juillet 1989

Chaque année, durant la période comprise entre le 15 avril et le 30 juin, il est interdit de promener des chiens non tenus en laisse dans les bois et forêts en dehors des allées forestières.

 

Muselière obligatoire : quels sont les chiens concernés ?

Ces dernières années la loi a été durcie par différents textes législatifs pour définir précisément l’encadrement de certaines races de chiens considérés comme dangereux. Pour la sécurité publique de tous, les  possesseurs de ces chiens sont explicitement tenus de suivre certaines règles.

Sont concernés les propriétaires de Pitbull, American Staff, Mastiff, Rottweiler, Tosa. Ces races de chiens sont connues pour être animaux puissants, des molosses aux mâchoire puissantes. Ils ont l’obligation de porter une muselière pour chien. Ils sont souvent utilisés comme chien de surveillance, de défense et aussi d’attaque.

Il faut le savoir autrefois ces chiens étaient dressés et parfois conditionnés pour tuer.

Le port de la muselière et la tenue en laisse sur la voie publique  pour certains de ces chiens sont obligatoires. Pour bien définir le règlement et les restrictions ces chiens ont été classés en 2 catégories.

 

Catégorie 1, catégorie 2 : muselière obligatoire ! C’est la loi.

La catégorie 1 concerne les chiens d’attaque, chiens dangereux. Les races répertoriées sont le Pitbull, également connus sous le nom de Staffordshire terrier, les Mastiffs ou  la race Tosa. Ces animaux et leurs descendants issus de croisements sont répertoriés ainsi, ils appartiennent à la catégorie 1.

Le chien doit être muselé et tenu en laisse par une personne majeure. Cette obligation s’applique aux deux catégories de chiens.

Chien de catégorie 1

Pour cette catégorie 1, la déclaration en mairie est obligatoire et donne lieu à la délivrance d’un permis de détention après :

  • Identification du chien par le tatouage ou autre procédé reconnu,

  • Vaccination antirabique du chien,

  • Assurance garantissant la responsabilité civile du propriétaire du chien,

  • Évaluation comportementale du chien (pratiquée par un vétérinaire),

  • Pour les chiens classés en 1ère catégorie uniquement, le certificat de stérilisation définitive.

Le permis de détention est délivré par un arrêté municipal. A défaut de présentation de ce permis, le propriétaire est passible d’une amende pouvant se monter à 450 €.

Attention, les chiens de 1ère catégorie sont interdits dans les transports en commun, les lieux publics et les locaux ouverts au public. 

En effet la loi leur interdit de se promener librement dans les lieux publics (gare, poste, bibliothèque,etc.), de prendre les transports en commun (même muselé). 

Chien de catégorie 2

Les chiens concernés par la catégorie 2 regroupent tous les chiens de défense et les chiens de garde. Pour cette catégorie aussi le permis de détention est obligatoire. Après avoir rassemblé certaines pièces nécessaires, le permis est délivré par la Mairie de son domicile. Un vétérinaire doit faire passer au chien une évaluation comportementale et après une formation du maître, ce dernier obtient un certificat d’aptitude. Il faut apporter les justificatifs de vaccins antirabiques, justifier d’une assurance à responsabilité civile en cours de validité.

Pour les chiens d’intervention à qui l’on confie des missions de gardiennage, d’accompagnement avec militaires ou la police on les équipe d’une muselière de frappe.

 

Laisser un commentaire