Se faire attaquer par un yorkshire toy dans la rue

Se faire attaquer par un yorkshire toy dans la rue déjà c’est incongru quand vous tracez votre chemin, tranquillou, casque aux oreilles, et chien adorable qui fait au moins 10 fois son poids au pied, bien en rythme rapide, tout le monde y est. Bon, il est un peu doberman le chien en question, et il aime vraiment sa maîtresse. C’est le retraité de juste avant qui m’a parlé, après mon escapade rapide au supermarché, mon chien qui m’attendait au poteau. J’avais jamais vu moi, mais ce retraité s’est arrêté en voiture pour me dire que c’était incroyable. Le chien, calme, a passé son temps à me suivre du regard, droit, fier, et prêt. C’est vrai qu’il est magnifique quand il prend son rôle au sérieux. Et le coup de marcher au pied, on aura mis 8 ans à y arriver, mais ça y est, j’ai enfin compris comment l’aborder et lui aussi. Mais ça reste un étalon, il y a des jours où si je lui mets le licol il se cabre et fait tout l’inverse. N’est-ce pas amour ? ;)

J’arrive à mon chien, il saute à hauteur de mon nez pour le lécher, on déconne un instant, et c’est là que ce retraité me félicite, et le chien.

Une cinquantaine de mètres plus tard, on avance du côté droit du trottoir, le chien à mes pieds, je vois débouler un mini yorkshire très agressif du portail ouvert à gauche complètement de l’autre côté, et il fonce dans la rue. Je dis au mec « Retiens ton chien, le mien va me garder ! » Deux femmes qui passent voient la scène et explosent de rire. Moi, j’essayais de prévenir  l’accident. J’ai maîtrisé mon chien, et pourtant il n’a pas aimé du tout se faire agresser, et tout le long j’ai dit à ce retraité bien aigri, « garde ton chien, on ne veut pas d’emmerdes, ne viens pas en chercher » mais je ne l’ai pas dit comme ça, j’étais calme et polie.

Il prend son chien dans les bras (HORREUR MALHEUR !) puis repars chez lui. Mais la testostérone est trop conne, il me court après avec son mini dans les bras en me gueulant dessus que mon chien doit avoir la muselière et qu’il va appeler les flics ? « Bien voyons oui, c’est TON CHIEN qui agresse le mien de l’autre côté de la rue, le mien est en laisse, c’est toi qui ne respecte pas la loi bien avant moi, avec ton chien en liberté dans la rue. Vas-y appelle les flics.  » Il n’a pas aimé, il m’a dit d’aller me faire enculer ? je lui ai dit que moi au moins je l’étais, et que ça devrait lui arriver, ça lui détendrait l’anus, il arrêterait de faire chier, et il serait peut-être plus aimable.

Je ne lui ai pas dit au gros con incapable d’éduquer un mini chien, qu’un croisé doberman du type n’est absolument pas catégorisé et n’a aucune obligation de porter une muselière. Les flics lui aurait dit, en lui collant une amende à lui.

 

Laisser un commentaire